Luis Fernandez parle des jeunes du PSG

Beaucoup de jeunes joueurs formés au PSG ont décidé ces derniers mois d’aller voir ailleurs. Notamment pour gagner du temps de jeu qu’ils n’avaient pas ou n’espéraient plus dans leur club formateur.

Parti du PSG l’été dernier, des joueurs comme Rabiot, Nkunku ou encore Diaby symbolisent le manque de réussite à l’étranger des jeunes joueurs formés au PSG. Luis Fernandez, ancien directeur sportif du centre de formation rappelle qu’il n’est pas facile de s’imposer dans un club étranger même estampillé de l’étiquette « PSG » : « Si les jeunes ont eu l’occasion de s’exprimer avec les pros du PSG, c’est qu’ils avaient le niveau. Mais il y a de la concurrence et il faut l’accepter. Ce n’est pas parce qu’on sort du PSG que c’est plus facile. Certains sont arrivés en pensant avoir un avantage. Ca n’existe pas » explique l’ancien milieu de terrain.

« ça me fait mal au coeur »

Adrien Rabiot n’a joué que 311 minutes avec la Juventus depuis le début de la saison. Mais l’ancien milieu de terrain du PSG est un cas à part. En revanche il y a de quoi s’inquiéter pour des joueurs comme Moussa Diaby (Leipzig) ou encore Christopher Nkunku (Leverkusen) qui sont abonnés au banc de touche dans leur club respectif. Idem pour des joueurs comme Arthur Zagre (Monaco) ou encore Timothy Weah (Lille). Une situation qui attriste Luis Fernandez : « J’ai mis les pieds dix mois au centre de formation du PSG. Je peux vous assurer que la formation est bonne. Mais ceux qui ne jouent pas, ils ne sont pas finis, tout simplement. Je me suis attaché à eux et ça me fait mal au coeur de voir cette situation » conclut la légende parisienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here